Tour de Kerlidan

De Oniropædia
Révision de 29 mai 2007 à 11:54 par Ygonaar (discussion | contributions) (foutu conflit d'édition de m... !!!!)

Attention.svg La tour de Kerlidan est une création de Denis Gerfaud décrite dans la Dame des Songes. Il est nullement question ici dans faire une copie exhaustive, ni surtout de décrire le rôle de ce lieu dans le Voyage sans l'autorisation express des ayant-droits. Il s'agit plutôt d'établir une base de travail servant de référence aux versions des autres gardiens des rêve. Dans cette optique, les plans et dessins originaux de Brice Kowalsky et Rolland Barthélémy ne doivent pas être utilisés sans les autorisations adéquates. Des modifications mineures comme des ajouts par rapport à l'original existent.

Extérieur

faces Ouest et Nord faces Nord et Est faces Est et Sud faces Sud et Ouest

vue par dessus

C'est lourde bâtisse carrée (8 mètres de coté sur 16 de haut) en pierre de taille du même granit que l'île. Elle est surplombée par un toit pyramidal en ardoise culminant à 20 mètres. Les murs sont fort solides malgré leur aspect moussu et usé, à l'inverse de la toiture d'ardoise qui est assez délabrée et dépourvue de plusieurs tuiles. Deux renforts de maçonnerie dans les angles Nord-Est et Sud-Est cassent la symétrie et abritent respectivement l'escalier long (surplombé du balcon) et l'escalier court, dont le contrefort se fond progressivement dans le mur dès quatre mètres de hauteur.

L'unique accès à deux mètres de hauteur (accessible par un escalier en plein longeant le mur Ouest), les fenêtres en forme de meurtrière et le décroché crénelé à la base du dernier étage achèvent de lui donner un aspect militaire. Les 6 gargouilles d'angle (2 par coin, sauf au N-E), juste au-dessus du décroché, permettent de canaliser l'eau de ruissellement du toit.

La porte (80 x 200 centimètres) est en robuste chêne renforcée de clous, et possède une serrure (difficulté -5). Au dessus du linteau, un blason émoussé de pierre polychrome porte les armoiries de la lignée des Kerlidans :

Deux épées de sable croisées sous nef d’azur en champ d’argent.

Le rebord de la fenêtre la plus basse se trouve à 2 mètres 70, mais le soupirail de la face ouest (40 x 40 centimètres) permettrai à un homme de corpulence moyenne de s'y glisser, à condition qu'il ne soit encombré ni d'arme, ni d'armure.

vue par dessus

Structure générale

Les fenêtres

L'escalier long

L'escalier court

Éléments militaires

Elle est située au point culminant de l'île, fort proche de l'échancrure de la baie. Si le faite de son toit ne peut être aperçu à moins 200 mètres des falaises au sud, toute la partie Nord-Ouest (et donc la zone de débarquement) peut-être surveillée d'une position idéale.