Onirodraconologie : Différence entre versions

De Oniropædia
m (Mise en place des références)
m (indexation)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Indexation}}
+
{{Indexation|Glossaire}}
 
{{Article abouti}}
 
{{Article abouti}}
 
==[[Image:Nuvola apps bookcase.png|40px]]Étymologie==
 
==[[Image:Nuvola apps bookcase.png|40px]]Étymologie==

Version actuelle en date du 12 novembre 2016 à 03:46

Cet article est considéré comme suffisamment abouti pour ne plus nécessiter de travaux importants. Sauf mention contraire, vous pouvez néanmoins enrichir son contenu, corriger les coquilles qui ont pu s'y glisser, ou le commenter sur la page de discussion.

Nuvola apps bookcase.pngÉtymologie

Du latin ōnīrōdrăcōnologos, emprunté au grec ancien ωονἰρωοδράκωλόγος, et qui est composé de la contraction de ōnīrōpompus (όνειροπομπός, « celui qui envoi des songes » : Iren 44.[1])[2], drăcōn (δράκων, « dragon ») et de lŏgŏs (λόγος, « étude »). Ce qui signifie littéralement « étude des Dragons, pourvoyeurs du Rêve ».

Open book 01.pngNom commun

Onirodraconologie féminin

  1. Science de l'étude des Bulles de Rêves
  2. Histoire fabuleuse des Grands Rêvants
  3. Par extension, se dit d’un ouvrage qui traite de cette matière.


Linné-icône.jpg Voir aussi



Encrier.png Crédits

 


  1. Irenæi Interpres, traduction latine de saint Irénée, évêque de Lyon/Auteur Inconnu - Imp. Inconnu : éd. Stieren, 1858
  2. Dictionnaire Latin Français/et al. Félix Gaffiot. - Mame imprimeurs à Tours : Librairie Hachette, 1934. - 1720 p. ISBN 2-01-000535-X